Xavier Even

Après plus de 10 années passées dans l’univers des grandes entreprises sur des sujets de stratégie digitale et de communication qui m’ont permis de comprendre les enjeux et défis que nous rencontrons tous dans ce monde moderne ; j’ai souhaité embrasser mon chemin personnel.

Depuis ma plus tendre enfance je suis passionné par les mythes et les symboles et leur implication dans notre perception de la réalité. Je reste intimement convaincu que nous sommes un ensemble d’histoires et de récits qui font de nous les héros de notre propre roman.

Pour moi, chaque patient est unique et donc passionnant. Ce qui me nourrit dans la thérapie c’est la découverte bienveillante de l’univers de l’autre et mon approche consiste à l’aider à écrire un nouveau chapitre de sa vie en l’accompagnant dans la mutation de ses perceptions. Parfois il suffit simplement de réussir à regarder une situation sous un autre angle, parfois il s’agit de réécrire des chapitres entiers de notre histoire.

Je me considère uniquement comme un guide qui ouvre des portes et montre un champ des possibles. Mais c’est bien le patient, qui par ses propres ressources souvent insoupçonnées façonne sa nouvelle vie. Chaque patient est le héros de son histoire. Le rôle du thérapeute est de l’amener à retrouver ce pouvoir, cette impulsion créatrice souvent oubliée.

J’ai été attiré par l’hypnose car il s’agit d’une pratique écologique qui fait le lien entre notre écosystème intérieur, les symboles qui composent l’Histoire Humaine et le monde des idées, c’est-à-dire des champs d’information. C’est pour cette raison que mon accompagnement s’appuie essentiellement sur les techniques de l’hypnose auxquelles j’ai été formé. Il est cependant évident que mon propre vécu et celui des patients que j’ai pu rencontrer, mon pratique du chamanisme et mon étude constante des mythes et des contes ont coloré mon approche de la thérapie et l’accompagnement que je propose.

Voici une brève histoire de mes savoir-faire et vécus qui m’ont façonné :

  • 2019 : Diplôme de praticien en Nouvelle Hypnose et en PNL à l’IFHE
  • 2013 : Quête de vision dans le nord de l’Ecosse selon la méthode de la School of Lost Borders
  • 2011 : Basic 1 Ho’oponopono auprès de l’ IZI LLC
  • 2009 – 2012 : Formation au chamanisme sibérien avec Elena Michetchkina, l’auteur du livre « Les secrets du chamanisme sibérien »
  • 2007 : Diplôme 1 et 2 de Reiki

Pourquoi Primal Curios ?

Au fil de mes aventures, je me suis rendu compte (comme une foule de personnes avant moi), que nous n’avions jamais accès à la Réalité Réelle. Ce que nous appelons la Réalité est en fait notre réalité perçue. Cette réalité « altérée » est le produit de notre propre nature humaine et de notre biologie qui nous contraint à ne percevoir que ce que nos sens permettent. Ainsi nous sommes incapables de percevoir les ultra-violets ou les ultra-sons qui pourtant existent bien. Mais ceux sont surtout nos croyances qui colorent notre perception de la nature même des choses. Ces croyances, nous renvoient à notre enfance, voir à tout ce qui s’est passé avant notre naissance. Nous sommes les héritiers de notre histoire mais aussi de celle de nos ancêtres jusqu’à la première cellule consciente à l’aube des temps. Et c’est à cet héritage que renvoie, pour moi, le terme Primal.

En parallèle, j’ai toujours nourri un profond intérêt pour l’Histoire. Les premiers cabinets de curiosité sont apparus à la Renaissance. Premiers embryons des musées, leur vocation première était de rassembler dans un même lieux un ensemble d’éléments afin de mieux comprendre le monde ou le partager aux autres sans contrainte de lieux ni de temps. On y retrouvait des objets naturels du règne animal, végétal ou minéral, des objets crées par l’homme et des objets scientifiques. Pour moi, notre inconscient est à la manière de ces cabinets de curiosité à la différence essentielle qu’il est vivant. C’est un ensemble de curiosités ou Curios parfois agencés de manière harmonieuse ou plus chaotiquement.

Pourquoi l’écologie de soi ?

L’écologie peut être définie comme :
  • L’étude des milieux où vivent les êtres vivants, ainsi que des rapports de ces êtres avec le milieu.
  • La doctrine visant à un meilleur équilibre entre l’homme et son environnement naturel ainsi qu’à la protection de ce dernier.

Et, selon moi, notre monde intérieur est sûrement l’environnement le plus important que nous devons étudier et équilibrer. En effet je reste convaincu que nos vies, notre réalité et la manière dont nous interagissons avec notre environnement extérieur n’est que le reflet de nos croyances et des parties de nous qui peuplent notre écosystème intérieur. Il est donc essentiel d’harmoniser cet écosystème.